exposition temporaire au iMusée

Dans cette section, discutez des réunions passées ou futures du club.

Modérateurs : sniperCCJVQ, Lady Jaye, Eric St-Cyr, Phénix, symbios, newcoleco

Avatar de l’utilisateur
maleger
Messages : 45
Inscription : 08 oct. 2010, 16:47
Localisation : iMusée
Contact :

textes

Messagepar maleger » 18 mai 2011, 07:56

Il faut que ça soit court. Les textes vont être imprimés sur des grandes affiches de 24x36. Ça dois rester lisible et compréhensible par des non-initiés.
Marc-André Léger
===============
Chargé de cours, Université de Sherbrooke
Professor, Champlain College
Conservateur du iMusée
Avatar de l’utilisateur
maleger
Messages : 45
Inscription : 08 oct. 2010, 16:47
Localisation : iMusée
Contact :

impression

Messagepar maleger » 18 mai 2011, 10:21

Re-bonjour,

pour avoir le temps de faire imprimer les affiches pour l'expo, nous aurons besoins des textes ce vendredi.
Marc-André Léger

===============

Chargé de cours, Université de Sherbrooke

Professor, Champlain College

Conservateur du iMusée
slydc
Site Admin
Site Admin
Messages : 1176
Inscription : 20 mai 2002, 21:00
Localisation : Rive-Nord de MTL
Contact :

Messagepar slydc » 18 mai 2011, 21:46

Bon, j"ai fini le texte de la 1ere génération.

Le texte est long mais essayer de résumer 35 ans d'histoire en 200
mots est impossible, et en plus, je ne voulais pas faire de gaffes
chronologiques.

Alors voila le texte de la 1ère génération:

1ère Génération des Consoles:
-------------------------------------------
L'histoire des jeux vidéo est remplie d'événements et de vieilles technologies qui ont donné la voie aux jeux vidéo.
Ceci inclut aussi les jeux (ordinateurs, appareils, ect) qui ont marqué les étapes de l'évolution des jeux d'ordinateurs
et dans les salles d'arcades, et éventuellement les consoles de jeux vidéo.

La première génération de consoles de jeux vidéo a duré de 1972, avec la sortie de la Magnavox Odyssey, jusqu'en 1977.


Avant le début des consoles de jeux vidéo (1942 à 1972):
--------------------------------------------------------

1942 - Raymond Redheffer du MIT a publié un article en 1948, comment jouer le jeu "Nim" (en appareil) qu'il a créé entre
1941 et 1942.

1947 - Thomas T. Goldsmith Jr. et Estle Ray Mann ont eu l'idée de créer un jeu électronique inspiré des écrans de radar
de la deuxième guerre mondiale. Ils ont connecté un tube à rayon cathodique à un oscilloscope avec des potentiomètres
qui controllent les trajectoires des missiles avec des écrans de plastiques qui donnaient comme effet un jeu de
missile. L'invention fût baptisée "CRT Amusement Device" (Appareil d'Amusement TRC).

1951 - Ralph H. Baer a eu l'idée d'un jeu vidéo sur une télé quand il travaillait à la compagnie Loral mais l'idée fût mise
aux oubliettes quand son patron a qualifié l'idée de ridicule.

Aussi en 1951 et 1952, 4 jeux d'oridinateurs voient le jour: "Draught" (Dames), "Nimrod", "Échec" et "OXO" sur des
ordinateurs d'universités ou de compagnies privées.

1958 - William A. Higinbotham développe un jeu de tennis appelé "Tennis for 2" (Tennis pour 2) qui se jouait sur un
oscilloscope au Laboratoire National de Brookheaven à New York pour les gens qui visitaient.

1959 à 1961 - De nouveux jeux d'ordinateurs font leur apparitions: "Mouse in a Maze" (Souris dans un Labyrinthe) et
"Tic-Tac-Toe" au MIT (Massachusetts Institute of Technology).

1962 - Martin Graetz, Steve Russell et Wayne Wiitanen créent le jeu "Spacewar!" sur un ordinateur DEC PDP-1 au MIT.

1966 - Ralph H. Baer reprend son idée qu'il a eu en 1951. Avec l'aide de Bob Tremblay, ils ont fabriqué le premier prototype.
L'unité avait 4 tubes à vide et un générateur d'enlignement et fut finalisé le 10 décembre 1966.

1967 - Ralph H. Baer et Bill Harrison fabriquaient 2 autres prototypes dont un fusil pour des jeux de tirs. Plus tard,
Bill Rusch rejoint le duo et propose une balle dans le jeu, le "TV Tennis" était né!

1968 et 1969 - Ralph H. Baer et Bill Harrison (Bill Rusch a quitté le duo) continuent a améliorer les prototypes
jusqu'au septième prototype, appelé le "Brown Box" dont ce prototype fut l'inspiration de la
toute première console: la Magnavox Odyssey.

1969 - Ken Thompson écrit un programme sur un système Multics et après porté en Fortran pour un système GECOS et
encore porté par lui-même et Dennis Ritchie sur un PDP-7. Le programme-jeu "Space Travel" a finalement grandi
pour devenir le système d'opération "Unix".

1971 - Bill Pitts and Hugh Tuck developpent la première machine arcade "Galaxy Game" à l'Université de Stanford en utilisant
un ordinateur DEC PDP-11/20. Seulement un appareil fut construit.

1971 - Deux mois après "Galaxy Game", le jeu "Computer Space" par Nolan Bushnell et Ted Dabney fit son apparition. Ceci
est la première arcade à être commercialisée.

1972 - Au mois de mai, on voit la sortie de la toute première console de jeux vidéo, la "Magnavox Odyssey".

1972 - Nolan Bushnell engage Al Alcorn et lui demade de lui construire un jeu que Nolan Bushnell baptisera
affecteusement "Pong". Ce jeu fut un succes et donna naissance à l'industrie des jeux vidéo.


1975 à 1977 - Sears demanda à Atari de leur faire une console de jeux vidéo pour jouer sur les télés à la maison.
Atari a eu certains déboires mais réussi à livrer la marchandise avant Noël 1975. Ce fut tant un succès
que le monde attendait en ligne plus de deux heures pour acheter une console.

Plusieurs compagnie se mirent à fabriquer leur propre console "Pong" comme Coleco, Roberts, APF, etc,
quand la compagnie General Instrument inventa une puce qui renferme 6 jeux de type "Pong". En
seulement 2 ans, le monde se sont blasé des jeux "Pong" et les fabricants de consoles ont délaissé le marché
dû à l'introduction et au succès des consoles à base de microprocesseur,
c'est-à-dire les consoles programmables.


- EOF -

Ne me demandez pas de raccourcir, je le ferais pas car je trouve cela
"trop résumé" à mon avis. Ce texte a été très long a faire pour cause
des événements chronlogiques. Je suis sûr que même certain de vous
ne saviez pas certain événement, héhéh... :wink:

Les autres texte des générations vont être plus facile à faire car l'histoire
est mieux détaillé après 1977.

Je peux dire que la première génération a été un vrai "Pain in the ass"
à faire, le reste va être de la "p'tite bière", héhéh...

Dites-moi ce que vous en pensez du texte, je retourne finir les
textes au ?&?*&?&* vu qu'il faut cela avant vendredi. :shock:

EOF :twisted:

P.S: Fautes d'orthographes corriger par Disrupture (19 Mai 2011 07:21)
Dernière édition par slydc le 19 mai 2011, 15:43, édité 1 fois.
--- Sly DC ---
slydc
Site Admin
Site Admin
Messages : 1176
Inscription : 20 mai 2002, 21:00
Localisation : Rive-Nord de MTL
Contact :

Texte - 2ème génération

Messagepar slydc » 19 mai 2011, 00:47

2ème Génération:
================
La deuxième génération de consoles de jeux vidéo (des fois référée à l'ère pré 8-Bit) a commencé en 1976, avec la sortie de
la Fairchild Channel F jusqu'en 1984 après le Crash des jeux vidéo en 1983.


1976 - La Fairchild Channel F fut la première console programmable à cartouches interchangables dont les cartouches
contiennent des puces ROM. Elle fut mise sur le marché au mois d'août. Le nom de la console provient de son
processeur principal: Fairchild F8.

1977 - La RCA Studio II fut la deuxième console à être mise sur le marché, mais fut vite discontinuée à cause
de l'affichage noir et blanc, peu de jeux disponibles et aucune manettes.

1977 - La Bally Professional Arcade fut la troisième console à apparaître mais n'était disponible que par commande par
courrier. Elle devient disponible dans les magasins en 1978. Elle changea de nom pour "Astrocade" en 1982.

1977 - L'Atari 2600 VCS (Video Computer System) fut la quatrième mise sur le marché quelque mois après la Bally
Professional Arcade. Cette console se démarque de la deuxième génération par son succès et ses nombreux titres de
jeux disponibles.

1978 - Après le succès de la console Atari 2600 VCS, quatre autres consoles voient le jour: la APF M-1000, la Unisonic
Champion 2711 (que 500 fabriquées), la Philips Videopac G7000 (la version Européenne de la Magnavox Odyssey 2)
et l'Interton VC 4000 en Europe.

1979 - La Magnavox Odyssey 2 fît son apparition en Amérique du Nord après le succès de la Philips Videopac G7000 en Europe.
La Bandai Supervision 8000 fut la première console programmable à sortir sur le marché japonais. Aussi, la
Milton Bradley Microvision fut la toute première console portative.

1980 - L'apparition de la Mattel Intellivision. Cette console était en grande compétition avec l'Atari 2600 VCS,
spécifiquement pour ses jeux de sports mieux détaillés.

1981 - La Entex Select-A-Game fut la première console électronique à cartouches interchangables et du coté japonais,
la Epoch Cassette Vision fut mise sur le marché malgré le peu de jeux disponibles.

1982 - L'année des consoles! Six consoles surgissent: la V-Tech Creativision (Europe, Afrique et Australie), la Coleco
Colecovision (la console "Arcade-Maison" par excellence!), la Emerson Arcadia 2001, la GCE Vectrex (la seule
console à posséder son propre écran et à jeux vectoriels), l'Atari 5200 (le successeur de l'Atari 2600) et la
Entex Adventurevision (console électronique à miroirs pivotants comme écran).

1983 - Aucune console voit le jour en Amérique du Nord mais en Europe sont sorties la Hanimex HMG-7900 et la Philips
Videopac+ G7400 (plus performante que la G7000) et au Japon sont sorties la Nichibutsu My Vision et la Sega
SG-1000 (celle-ci a sorti en même temps que la Nintendo Family Computer, soit le 15 Juillet 1983).


- EOF -


P.S: Fautes d'orthographes corriger par Disrupture (19 Mai 2011 07:32)
Dernière édition par slydc le 19 mai 2011, 15:44, édité 1 fois.
--- Sly DC ---
slydc
Site Admin
Site Admin
Messages : 1176
Inscription : 20 mai 2002, 21:00
Localisation : Rive-Nord de MTL
Contact :

Texte - 3ème génération

Messagepar slydc » 19 mai 2011, 00:48

3ème Génération:
================
La troisième génération de consoles de jeux vidéo a commencé en 1983, avec la sortie de la Nintendo Family Computer au Japon
(mieux connue ici en tant que la Nintendo N.E.S.). Après le Crash de 1983, les États-Unis ont perdu le marché face au Japon, dont
la Famicom (FAMIly COMputer) fît un ravage avec des processeurs de son et vidéo plus performants. Mais cette génération a dû
céder au processeur 16-Bit qui était beaucoup plus performant.


1983 - Malgré que la Sega SG-1000 a sorti le même jour que la Nintendo Family Computer (Famicom), cette console fait partie
de la deuxième génération à cause des processeurs moins avancés comparativement à ce qu'on retrouve dans la Famicom. La Famicom
allait dominer le marché Japonais avec ses prouesses graphiques, un lecteur de disquettes (Family Disk System)
et un robot.

1983 - D'autres consoles voient le jour au Japon: La Casio PV-1000 (qui ne fut sur le marché que 9 mois!), la Gakken
TV-Boy Compact Vision et la Tomy Pyuuta Jr. (dérivé de l'ordinateur Tomy Pyuuta, mieux connu ici sous Tomy Tutor).
Ces trois consoles ont vite disparu du marché à cause du succès de la Famicom.

1984 - Seulement la Epoch Super Cassette Vision voit le jour au Japon, elle est la successeur de la Epoch Cassette Vision.

1985 - Le retour des consoles en Amérique du Nord. Après le succès de la Famicom au Japon, la compagnie Nintendo vise le
marché Nord-Américain avec la sortie de la Nintendo Entertaintment System (N.E.S.). Aussi la RDI Halcyon fut mise
sur le marché. Cette console lit des disques laser comme l'arcade "Dragon's Lair". Au Japon, c'est la Sega Mark III
qui fait son apparition (mieux connue en tant que Sega Master System).

1986 - Atari revient avec l'Atari 7800. Même si elle est compatible avec les jeux Atari 2600, elle ne rivale pas avec la N.E.S.
Sega lance la "Master System" (SMS) en Amérique du Nord. Une console de la compagnie Worlds of Wonder appelée
"Action Max" utilise des cassettes de format VHS. Outre-mers, 2 consoles font leur apparition: la Bit Corp.
Dina 2-in-1 (console hybride pouvant jouer les cartouches Sega SG-1000 et Colecovision) et la Daewoo Zemmix
(une console dérivée des ordinateurs MSX 1).

1987 - Atari lance une autre console, l'Atari XEGS. Celle-ci est dérivée des ordinateurs Atari XL et XE. Comme la
compagnie avait un suplus d'inventaire, elle décide de le liquider en lançant une console qui joue les cartouches pour
les ordinateurs Atari XL/XE.

1988 - La ViewMaster Interactive Vision fait son apparition. Cette console utilise des cassettes "VHS" avec des
jeux éducatifs pour les enfants. Aussi, la Bandai Telebikko utilisait des cassettes "VHS" mais cette
console n'a vu le jour qu'au Japon.

1990 - Deux consoles dérivées d'ordinateurs sont mises sur le marché: la Commodore 64GS et l'Amstrad GX-4000. Ces deux
consoles ont eu pour but de liquider le surplus d'inventaire d'ordinateurs.

1991 - Encore une autre console dérivée d'ordinateur, celle-ci est la Daewoo Zemmix MSX-2. La companie coréenne a
essayé d'empocher une partie des profits des ordinateurs MSX.

Il y a aussi des consoles portables qui ont vu le jour durant cette génération, entre autres: La Nintendo Game Boy
(Avril 1989 au Japon), l'Atari Lynx (Septembre 1989 au États-Unis), la Sega Game Gear (Octobre 1990 au Japon), la
Bit Corp. Gamate (1991 en Asie) et la Watara Supervision (1992 partout dans le monde).



- EOF -


P.S: Fautes d'orthographes corriger par Disrupture (19 Mai 2011 07:57)
Dernière édition par slydc le 19 mai 2011, 15:45, édité 2 fois.
--- Sly DC ---
slydc
Site Admin
Site Admin
Messages : 1176
Inscription : 20 mai 2002, 21:00
Localisation : Rive-Nord de MTL
Contact :

Messagepar slydc » 19 mai 2011, 00:51

Bon, la je prend une pause syndicale...LOL!!!!

Je vais y passer la nuit à finir les textes. C'est le meilleur temps
car il y a personne pour me déranger, héhhé..

Oups...pause syndicale finis!! :wink:
--- Sly DC ---
slydc
Site Admin
Site Admin
Messages : 1176
Inscription : 20 mai 2002, 21:00
Localisation : Rive-Nord de MTL
Contact :

Texte - 4ème génération

Messagepar slydc » 19 mai 2011, 15:18

4ème Génération (1987-1995):
============================
La quatrième génération de consoles de jeux vidéo (aussi appelée l'ère 16-Bit) commença avec le lancement de la console
NEC PC-Engine en Octobre 1987. Sega et Nintendo arriveront après avec leurs consoles 16-bit mais Nintendo tient une place
solide sur le marché international, suivi de Sega. D'autres compagnies vont mettre sur le marché leurs consoles en espérant
avoir une part du gâteau mais seulement NEC et SNK réussiront à tenir le coup. C'est aussi le début des consoles portables
même si quelques-unes ont vu le jour vers la fin de la troisième génération.


1987 - La première console 16-bit fait son apparition au Japon, c'est la NEC PC Engine (mieux connue ici sous le nom de NEC TurboGrafx-16).
Cette console va donner du fil à retordre à Nintendo et Sega.

1988 - Au Japon, Sega lance la Sega Mega Drive (mieux connue en tant que la Sega Genesis) qui succède au Sega Master System.

1989 - Toujours au Japon, NEC lance une console et un accessoire: la NEC SuperGrafx et la NEC PC-Engine CD-Rom. Tandis
qu'en Amérique du Nord, NEC lance la Turbografx-16 (PC-Engine). Sega lance la "Sega Genesis" (Mega Drive en Europe)
et Atari lance la portable: Atari Lynx (conçue par Epyx).

1990 - Au Japon, trois consoles voient le jour: La Nintendo Super Famicom (SNES), la SNK Neo-Geo AES (issue de la
même technologie retrouvée dans les bornes d'arcades. Même les cartes pour sauver une partie en cour sont compatibles
avec les bornes d'arcade (type MVS) de SNK!) et la portable: NEC PC-Engine GT (celle-ci joue les même cartes-
cartouches que la PC-Engine). Côté États-Unis, NEC lance l'accessoire "TurboGrafx-CD". Et en Europe, une console
portable presque passé inaperçue appelée la Hartung Game Master voit le jour.

1991 - Les compagnies Européennes finissent par riposter avec 2 consoles: la Philips CD-i (issue d'un bris de contract
avec Nintendo) et la Commodore CDTV (dérivé des ordinateurs Amiga). Tandis qu'en Amérique du Nord, 2 consoles voient
le jour: la Nintendo Super Nintendo Entertainment System (SNES) et la portble NEC TurboExpress (PC-Engine GT). Et
finalement, au Japon, Sega lance l'accessoire "Mega CD", Fujitsu avec sa console FM Towns Marty (encore un dérivé
d'ordinateur) et NEC lance la PC-Engine Duo (une hybride lisant les cartes-cartouches (HuCard) et les disques
compacts).

1992 - En Amérique du Nord, Sega lance la version Mega CD appelée "Sega CD", NEC avec sa TurboDuo (PC-Engine Duo) et
Tandy met sur le marché la Memorex VIS D-2500. Cette console visait à éduquer plutôt qu'à jouer à des jeux. Issue
d'un partenariat avec Microsoft, la console a un système d'opération modifié du Windows 3.1, qui finalement, a
donné naissance au système modulaire, qui est devenue le Windows CE. Au Japon, JVC lance sa console hybride appelée
"Wondermega" et en Asie, la compagnie Watara essaie de faire concurrence à la Game Boy avec sa console portative
"Watara Supervision".

1993 - JVC lance en Amérique du Nord la JVC X'Eye et la JVC Wondermega 2 au Japon, les deux font suite à la "Wondermega".
Pioneer décide finalement de lancer sa propre console appelée la "Pioneer LaserActive". Cette console lit des disques
laser (comme la RDI Halcyon) et sort aussi 2 module: une pour jouer des cartouches Sega Mega Drive (Genesis) et l'autre
module pour jouer des HuCard de NEC PC-Engine (Turbografx-16). Creatronic sort une console portative baptisée la
"Mega Duck" en Europe et "Cougar Boy" au Brésil.

1994 - SNK lance au Japon la console "Neo-Geo CD", une version moins coûteuse que la Neo-Geo AES.

1995 - Sega sort une portative: la Sega Nomad. Cette portative lit les cartouches Sega Genesis mais a peu de succès pour
cause que la console est très gourmande en énergie. En Corée, la console Funtech Super A'Can voit le jour.

Aussi, durant cette génération, plusieurs compagnies en Asie mettent sur le marché des clones de la N.E.S. (aussi appelés
"Famiclones"), la technologie de la N.E.S. étant portée sur une puce (All-in-One chip). Ceci finira par développer
un nouveau genre de console dans la sixième génération, connue sous le nom "Plug-N-Play".


- EOF -


P.S: Fautes d'orthographes corriger par Disrupture (19 Mai 2011 21:36)
Dernière édition par slydc le 20 mai 2011, 01:11, édité 1 fois.
--- Sly DC ---
slydc
Site Admin
Site Admin
Messages : 1176
Inscription : 20 mai 2002, 21:00
Localisation : Rive-Nord de MTL
Contact :

Texte - 5ème Génération

Messagepar slydc » 19 mai 2011, 15:18

5ème Génération (1993-1999):
============================
La cinquième génération de consoles de jeux vidéo (connue comme l'ère 32-bit/64-bit) est la génération la plus diversifiée
avec les jeux sur les ordinateurs-maison (PC/MAC), les consoles et les portables. Les consoles équipées de lecteur CD-ROM
au format "DVD" voient le jour dans cette génération et aussi met fin aux consoles-maison qui utilisent le format en
cartouches.


1993 - La première console 32-Bit fût l'Amiga CD32, sortie surtout pour le marché Européen mais qui fut aussi disponible
en Amérique du Nord. Cette console est un dérivé des ordinateurs Amiga (Amiga 500 en particulier). La seconde
console 32-Bit fut la Panasonic 3DO, qui faillit être annulée tant son prix était élevé (700$). Et Atari
revient en force avec l'Atari Jaguar. Cette console est la troisième console 32-Bit et non une 64-bit comme
prétendaient les publicités d'Atari.

1994 - Au Japon, c'est le boum avec 4 consoles: NEC avec sa "PC-FX" (successeur de la PC-Engine), Bandai avec sa
"Playdia" (exclusif au Japon tout comme la NEC PC-FX), Sega avec sa "Sega Saturn" et Sony avec la console
qui va dominer cette génération, la Sony Playstation, issue aussi d'un bris de contrat avec Nintendo (comme la Philips
CD-I). En Amérique du Nord, Sega lance aussi la "Sega 32X", laquelle on doit brancher
dans le port à cartouche de la Sega Genesis. Cette console fut un désastre pour Sega.

1995 - Atari lance l'accessoire "Jaguar CD" mais peu de jeux sont produits. Tiger Electronics, une compagnie qui produit
divers jouets, lance une portable appelée la Tiger R-Zone. Du côté du Japon, 3 consoles font leur apparition:
La Virtual Boy par Nintendo (un grand flop), Casio avec sa "Casio Loopy" et Bandai, avec l'association d'Apple,
lance une très coûteuse console appelée la "Pippin".

1996 - Nintendo lance au Japon leur dernière console-maison de type cartouche, la Nintendo 64. Cette console fut la seule
de cette génération à avoir un processeur 64-Bit.

1997 - Tiger Electronics lance la "Game.Com". Inusitée, celle-ci utilise un écran tactile mais avec un affichage noir et
blanc et n'a pas eu beaucoup de succès, malgré la technologie tactile.

1998 - Nintendo se décide enfin de mettre de la couleur dans sa console portable à grand succès : la Game Boy Color
voit le jour et reste compatible avec tous les jeux de son prédécesseur. Au Japon, SNK lance une console portable
pour contrarier les ventes de la Game Boy.

1999 - Sony lance un accessoire des plus bizarre, la "PocketStation". C'est à la fois une mini-console portable
et une carte mémoire.

La cinquième génération a aussi vu le jour des "émulateurs", disponibles pour les ordinateurs personnels. Les ordinateurs
personnels sont devenus assez puissants pour "émuler" les consoles 8-Bit et 16-Bit. Et grâce à l'internet, il était possible
de télécharger des images "ROM" des anciennes cartouches de jeux.


- EOF -


P.S: Fautes d'orthographes corriger par Disrupture (19 Mai 2011 21:54)
Dernière édition par slydc le 20 mai 2011, 01:13, édité 1 fois.
--- Sly DC ---
slydc
Site Admin
Site Admin
Messages : 1176
Inscription : 20 mai 2002, 21:00
Localisation : Rive-Nord de MTL
Contact :

Texte - 6ème Génération

Messagepar slydc » 19 mai 2011, 15:19

6ème Génération (1998-2005):
============================
La sixième génération de consoles de jeux vidéo (aussi appelée l'ère 128-Bit) commença avec le lancement de la console
Sega Dreamcast en Novembre 1998. Beaucoup de portables font leur apparition et aussi les consoles dédiées, connues sous le
terme "Plug-n-Play" et le format de disque "CD-ROM" est finalement abandonné.


1998 - Sega lance au Japon la toute première console 128-Bit, la Sega Dreamcast. Et aussi, cela sera la dernière
console que fabriquera Sega après 15 années.

1999 - Encore au Japon, 2 consoles portatives sont mises sur le marché: la SNK Neo Geo Pocket Color (successeur de la
SNK Neo Geo Pocket) et la Bandai WonderSwan.

2000 - VM Labs lance une console baptisée "Nuon". Elle permet de lire des jeux et des films DVD mais seulement quelques jeux
sont publiés. Cybiko Inc. sort une console portative de type "PDA" nommée Cybiko. Au Japon, Sony lance sa console
128-Bit, la Sony Playstation 2 et Bandai lance le successeur de la WonderSwan, la WonderSwan Color.

2001 - En Corée, une nouvelle portative voit le jour, c'est la Game Park GP32. Microsoft, la compagnie internationale
de Bill Gates, lance sa propre console: la Microsoft X-Box (dérivée des ordinateurs personnels type PC) en
essayant de conquérir le marché que Sony domine. De retour au Japon, Nintendo est au rendez-vous avec 3
consoles: la "Game Boy Advanced", la "Pokemon Mini" et la "GameCube". Aussi, Panasonic lance sa console:
la "Panasonic Q", qui possède la technologie de la GameCube mais lit aussi les films DVD.

2002 - Bandai lance la toute dernière version de la WonderSwan, la "SwanCrystal". Jakks Pacific lance une gamme de
consoles de type "Plug-N-Play", d'autres compagnies vont imiter Jakks Pacific.

2003 - Nokia, renommé pour ses téléphones cellulaires, décide de lancer une console portative: la "Nokia N-Gage".
Cette console reste tout de même un cellulaire aux allures d'une console. La compagnie Tapwave lance aussi
leur portative: la "Tapwave Zodiac" mais sans grand succès. Nintendo relance sa Game Boy Advanced appelée la
"Game Boy Advance SP", plus compacte et l'écran est rétro-éclairé suite à de nombreuses demandes. En Chine,
la Nintendo IQue Player est lancée et cette console lit des cartouches.

2004 - Atari (qui appartient maintenant à Infogrames) revient sur le marché avec une "Plug-N-Play" baptisée l'Atari
Flashback. Cette console joue des jeux d'Atari 2600 et des jeux d'Atari 7800 émulés. SDD Company lance une
console appelée la "XaviPort".

2005 - Trois consoles font leur apparition: la VTech V.Smile (conçue pour les jeunes enfants), la TimeTop GameKing
(une portative qui émule des jeux N.E.S.) et la Nintendo Game Boy Micro.

Plusieurs compagnies ont mis sur le marché des consoles "Plug-N-Play" qui sont issues de processeurs "All-In-One".
Ces processeurs émulent une console ancienne, en particulier la technologie retrouvée dans la N.E.S. Ces consoles
sont très variées car on les retrouve dans divers formats comme consoles dédiées, portatives, etc.


- EOF -



P.S: Fautes d'orthographes corriger par Disrupture (19 Mai 2011 22:080
Dernière édition par slydc le 20 mai 2011, 01:14, édité 1 fois.
--- Sly DC ---
slydc
Site Admin
Site Admin
Messages : 1176
Inscription : 20 mai 2002, 21:00
Localisation : Rive-Nord de MTL
Contact :

Texte - 7ème Génération

Messagepar slydc » 19 mai 2011, 15:20

7ème Génération (2004-xxxx):
============================
La septième génération de consoles de jeux vidéo (l'ère 256-bit) est la génération courante. Les consoles sont à la fine
pointe de la technologie, équipées de lecteur Blu-ray, connection Wi-Fi, haute définition, etc, surtout avec la
technologie de reconnaissance de mouvements comme la PlayStation Move et la Microsoft Kinect.



2004 - La Nintendo DS (Double Screen) est la toute nouvelle portable de Nintendo. Elle est constituée de 2 écrans tactiles, ce qui n'est
pas sans rappeler le succès des Game & Watch dans les années '80. Sony décide de s'attaquer au domaine des consoles
portables avec la Sony PSP (Play Station Portable) avec un processeur de 64-bit et un lecteur de CD type "UMD".
Dans le domaine des Plug-N-Play, on jase beaucoup de la C64 Direct-to-TV dont l'ingénieuse Jeri Ellsworth
a completement émulé l'ordinateur Commodore 64 sur une puce.

2005 - Jakks Pacific continue de sortir des consoles "PnP" basées sur des personnages et des émissions de télé connus ou bien
des jeux rétro. Aussi, Atari sort l'Atari Flashback 2 dont l'apparence ressemble typiquement à une Atari 2600.
Côté console portable, deux font leur apparitions: la GamePark GP2X et la Tiger Telematics Gizmondo. Une console
très obscure par la compagnie ZAPit est lancée: la "Game Wave". Microsoft revient en force avec une toute nouvelle
console: la Microsoft XBox 360. Elle est la successeur de la Xbox.

2006 - Deux consoles inusitées font surface: la Envizions Evo, dont seulement environ 3,000 exemplaires se sont vendus
(la compagnie disparaîtra par la suite), et aussi la Mattel HyperScan, qui a eu seulement 5 jeux publiés avant d'être retirée
du marché. C'est au tour de Sony de sortir sa console 256-Bit: la Sony PlayStation 3 et aussi Nintendo lance
sa console 256-Bit: la Nintendo Wii, qui est bien appréciée auprès des jeunes et moins jeunes.

2007 - Sony sort une revision de la PSP: la Sony PlayStation Portable Slim. Seules différences avec la prédécesseur :
la console est plus mince et elle contient 2x plus de mémoire RAM, entre autres.

2008 - Deux autres révisions de consoles font leur apparition: La Nintendo DSi (Double Screen Interactive) et la Sony
PlayStation Portable Lite.

2009 - Suivant l'idée de Nokia, Zeeboo Inc. sort une console-cellulaire: la "Zeeboo". Gamepark sort une nouvelle révision:
la GamePark GP2X Wiz. Deux consoles méconnues sont lancées: la Planet interactive Mi2 et la OpenPandora Pandora.
En Chine, une nouvelle portable est lancée: la Dingoo A320. Pour une console de technologie chinoise, elle est
une petite merveille. Sony sort une révision de sa PS3: la Sony PlayStation 3 Slim et lance aussi la toute dernière
révision de sa PSP: la Sony PSP Go. Celle-ci n'a plus de lecteur UMD.

2010 - GamePark sort une nouvelle edition de la GP2X, la Caanoo. Une console méconnue est lancée: la Onlive Inc. OnLive.
Cette console est comme un modem haute-vitesse pour les ordinateurs personnels.

2011 - Nintendo a sorti récemment une nouvelle portable: la Nintendo 3DS. Cette console est comme la DS mais affiche en 3D.



Alors, que nous réserve la prochaine génération ? Sony vont bientôt sortir une nouvelle portable: la Sony NGP (Next Generation
Portable) qui sera le successeur de la PSP et l'an prochain, Nintendo va lancer une nouvelle console avec un lecteur Blu-Ray.
L'année prochaine, ça fera 40 ans que les consoles de jeux vidéo existent. Voyons ce que la technologie et l'imagination
des compagnies vont nous réserver!



- EOF -



P.S: Fautes d'orthographes corriger par Disrupture (19 Mai 2011 22:24)
Dernière édition par slydc le 20 mai 2011, 01:15, édité 1 fois.
--- Sly DC ---
slydc
Site Admin
Site Admin
Messages : 1176
Inscription : 20 mai 2002, 21:00
Localisation : Rive-Nord de MTL
Contact :

Messagepar slydc » 19 mai 2011, 15:40

Et voila!

Cela m'a pris toute la soirée d'hier et la nuit (environs 12 heures)..OUF!!

C'est évident qu'il y a des fautes d'orthographes car en dernier, je ne
voyais plus clair avec un terrrible mal de tête. Ce que je trouve dommage,
C'est qu'il manque tellement d'informations comme les créateurs, des
détails, des événements, des consoles prototypes, des consoles très
bizarres en j'en passe. Il est impossible de résumé l'histoire des jeux
vidéo en si peu de lignes.

Juste une génération ferais un livre d'au moins 300 pages minimum.
Ce qui donnerais 7 livres (une encyclopédie quoi!). Voila 17 ans, c'est
en plein ce genre de projet que je voulais faire. J'avais commencer
par ramasser plein de magasines, des photocopies de livres dans les
bibliothèques municipales jusqu'au jour quand le Pouilleux m'a invité
chez eux pour essayer l'internet.

La le bordel commence...Je trouve tellement d'informations sur l'internet
que cela a couter un paquet de 200 feuilles et une cartouches d'encre au
Pouilleux...LOL!!! (Ceci est en 1996). 2-3 mois plus tars, le Pouilleux
m'offre la possibilité de naviger sur internet avec son compte mais me
demande de ne pas envoyer de courriel. Alors j'ai naviguer sur le web
pendant presque un ans avant d'avoir mon propre compte.

Durant ce temps, j'ai ramassr un paquet d'informations, tellement que
j'ai carrément laissé tomber le projet de faire une encyclopédie car
c'est impossible de faire cela tout seul. Une chance car ma base de
donné au cours du temps c'est tellement agrandi que c'est monstrueux.

Voila pourquoi j'ai pas aimer faire ces mini-résumés car il manque trop
d'information à mon goût. Que voulez-vous, j'aime informer! LOL!! :wink:

Je veux dire un gros MERCI!!! à Disrupture d'avoir pris son temps de faire
les corrections des 3 premières générations, et un autre gros MERCI!!
pour les 4 autres générations que Disrupture va bientôt corriger.

Après 12 heures de tapages, tentais vraiment pas de faire les corrections,
héhé... :wink:

Si il y a une ou des erreur(s) chronologique(s), faites-en part d'ci ce soir
car les textes vont être imprimer demain.

- EOT - (lol!!)
--- Sly DC ---
Avatar de l’utilisateur
maleger
Messages : 45
Inscription : 08 oct. 2010, 16:47
Localisation : iMusée
Contact :

affiches

Messagepar maleger » 19 mai 2011, 16:26

Voici ce que je propose de garder pour les premières affiches, sur la base de ce que tu as mis ce matin. Il faut absolument que ce soit court pour aller en gros sur des affiches de 24x36. Je vais t'envoyer une version montée avec les photos et les graphiques.


La préhistoire des consoles de jeu
----------------------------------------
La préhistoire des jeux vidéo débute vers 1942 avec la création du jeu Nim par Raymond Redheffer au MIT (Boston). Une suite d'événements ont ensuite pavé la voie à ce qui est aujourd'hui l'industrie du jeu vidéo. Cette histoire inclut aussi des jeux sur ordinateurs et des jeux utilisant des appareils dédiés utilisés dans les salles d'arcades. Ceux-ci devinrent éventuellement des consoles de jeux vidéo.


Sur une affiche séparée:

Grands événements de 1942 à 1972
--------------------------------------------------------

En 1948, Raymond Redheffer du MIT publie un article en 1948, comment jouer le jeu "Nim". Ce jeu fut créé entre
1941 et 1942.

1947 - Thomas T. Goldsmith Jr. et Estle Ray Mann eurent l'idée de créer un jeu électronique inspiré des écrans de radar de la Deuxième Guerre mondiale. Ils ont connecté un tube à rayons cathodiques à un oscilloscope avec des potentiomètres qui contrôlent les trajectoires des missiles avec des écrans de plastiques qui donnaient comme effet un jeu de missile. L'invention fût baptisée "CRT Amusement Device" (Appareil d'Amusement TRC).

1951 - Ralph H. Baer a eu l'idée d'un jeu vidéo sur une télé quand il travaillait à la compagnie Loral mais l'idée fut mise aux oubliettes quand son patron a qualifié l'idée de ridicule.

Aussi en 1951 et 1952, 4 jeux d'ordinateurs voient le jour: "Draught" (Dames), "Nimrod", "Échec" et "OXO" sur des
ordinateurs d'universités ou de compagnies privées.

1958 - William A. Higinbotham développe un jeu de tennis appelé "Tennis for 2" qui se jouait sur un
oscilloscope par le visiteurs du Laboratoire National de Brookheaven à New York.

1959 à 1961 - De nouveaux jeux d'ordinateurs font leurs apparitions: "Mouse in a Maze" et "Tic-Tac-Toe" au MIT.

1962 - Martin Graetz, Steve Russell et Wayne Wiitanen créent le jeu "Spacewar!" sur un ordinateur DEC PDP-1 au MIT.

1966 - Ralph H. Baer reprend son idée qu'il a eue en 1951. Avec l'aide de Bob Tremblay, ils ont fabriqué le premier prototype. L'appareil, qui avait 4 tubes à vide et un générateur d'enlignement, fut finalisé le 10 décembre 1966.

1967 - Ralph H. Baer et Bill Harrison fabriquaient 2 autres prototypes donc un fusil pour des jeux de tirs. Plus tard,
Bill Rusch rejoint le duo et proposa une balle dans le jeu, la "TV Tennis" était née!

1968 et 1969 - Ralph H. Baer et Bill Harrison (Bill Rusch a quitté le duo) continuent à améliorer les prototypes
jusqu'au septième prototype, appeler le "Brown Box" donc ce prototype fût l'inspiration de la
toute première console: la Magnavox Odyssey.

1969 - Ken Thompson écrit un programme sur un système Multics et après porté en Fortran pour un système GECOS et encore porté par lui-même et Dennis Ritchie sur un PDP-7. Le programme-jeu "Space Travel" a finalement grandi pour devenir le système d'opération "Unix".

1971 - Bill Pitts et Hugh Tuck développent la première machine arcade "Galaxy Game" à l'Université de Stanford en utilisant un ordinateur DEC PDP-11/20. Un seul appareil fût construit.

1971 - Deux mois après "Galaxy Game", le jeu "Computer Space" par Nolan Bushnell et Ted Dabney fit son apparition. Ceci est la première arcade à être commercialisé.



1ère Génération
-------------------------------------------

La première génération de consoles de jeux vidéo débuta en 1972, avec la sortie de la Magnavox Odyssey. Elle se termina en 1977.

Après la sortie de la "Magnavox Odyssey", Nolan Bushnell engage Al Alcorn et lui demande de lui construire un jeu. Il en résulta "Pong". Ce jeu fût un succès et donna naissance à l'industrie des jeux vidéo.

En 1975, Sears demanda à Atari de produire une console de jeux vidéo pour la maison. Atari a eu certains déboires, mais effectua le travail avant Noël 1975. Ce fut un immense succès. Les clients attendaient en ligne plus de deux heures pour acheter une console.

Dès lors, plusieurs compagnies, telles que Coleco, Roberts, APF, et d'autres, se mirent à fabriquer leur propre console "Pong". General Instrument a produit un microprocesseur avec 6 jeux similaires à "Pong". En 2 ans, les clients se sont blasés des jeux de type "Pong". Les fabricants de consoles ont graduellement délaissé le marché dû au succès des consoles programmables, utilisant le microprocesseur.

=================================


2ème Génération:
================
La deuxième génération de consoles de jeux vidéo, l'ère des microprocesseurs pré 8-Bit, a commencé en 1976 avec la sortie de la Fairchild Channel F. Elle se termina en 1983.

En Août 1976, La Fairchild Channel F fut la première console programmable à cartouches interchangeables. Elle utilisait un microprocesseur Fairchild F8 et des cartouches munies de ROM. Ce produit fut suivi en 1977 de la RCA Studio II et la Bally Professional Arcade. L'Atari 2600 VCS (Video Computer System) fût la quatrième console de cette génération mise en marché. Elle se démarque par son succès commercial et le nombre de jeux disponibles. Elle fut suivie par de nombreux produits.

L'âge d'or des consoles de 2ième génération fut 1982 alors que six consoles furent produites: la V-Tech Creativision (Europe, Afrique et Australie), la Coleco Colecovision (la console "Arcade-Maison" par excellence), la Emerson Arcadia 2001, la GCE Vectrex (la seule console à posséder sa propre écran et à jeux vectoriels), l'Atari 5200 (le successeur de l'Atari 2600) et la Entex Adventurevision (console électronique à miroir pivotant comme écran).

Ce fut ensuite le déclin, le krach, en 1983 alors qu'aucune console ne virent le jour en Amérique du Nord. Il y eut quelques produits lancés en Europe (Hanimex HMG-7900 et Philips Videopac+ G7400), et au Japon (Nichibutsu My Vision et Sega SG-1000.

==================================

3ème Génération:
================
La troisième génération de consoles de jeux vidéo a commencé en 1983, avec la sortie de la Nintendo Family Computer au Japon, mieux connue ici sous l'appellation Nintendo N.E.S. Dès lors, les États-Unis perdirent le leadership au profit du Japon. La Famicom. ou FAMIly COMputer, fit un ravage avec des microprocesseurs de sons et vidéo plus performants.

La Famicom allait dominer le marché japonais avec sa puissance dans les graphiques, son lecteur de disquettes (Family Disk System) et d'un robot. Bien que d'autres consoles virent le jour au Japon, tel que la Casio PV-1000, la Gakken TV-Boy Compact Vision et la Tomy Pyuuta Jr, ils ont rapidement disparu à cause du succès de la Famicom.

Le retour des consoles en Amérique du Nord se fit en 1985. Après le succès de la Famicom au Japon, la compagnie Nintendo vise le marché nord-américain avec la sortie de la Nintendo Entertaintment System (N.E.S.). Aussi la RDI Halcyon fût mise sur le marché. Cette console lit des disques laser comme l'arcade "Dragon's Lair". Au Japon, c'est la Sega Mark III qui fait son apparition (mieux connue sous la Sega Master System). En 1986, Atari revient avec l'Atari 7800, compatible avec les jeux Atari 2600, et Sega lance la "Master System" (SMS).

Lors de la 3ième génération, des consoles portables ont vu le jour: La Nintendo Game Boy, l'Atari Lynx, la Sega Game Gear et quelques autres. Cette génération s'est terminée avec la sortie du processeur 16-Bit, beaucoup plus performant.
Marc-André Léger

===============

Chargé de cours, Université de Sherbrooke

Professor, Champlain College

Conservateur du iMusée
slydc
Site Admin
Site Admin
Messages : 1176
Inscription : 20 mai 2002, 21:00
Localisation : Rive-Nord de MTL
Contact :

Messagepar slydc » 20 mai 2011, 01:25

Humm..c'est bien.

Mon problème c'est que je n'essayais pas me metrre à la place d'une
personne qui ne sait rien des jeux vidéo et les textes modifier, même
si c'est court, résume assez bien le contexte.

Disrupture a fini les corrections (MERCI BEAUCOOOUUUUUUPPP!!!!!) :wink:

Alors il reste juste à finir à raccourcir les 4 dernières générations et le
tour est jouer. Bien hâte de voir comment cela va donner les affiches
avec les photos une fois terminer.

Si il manque des photos, faite-moi le savoir, j'en ai pour presque 10 Gig
de photos et de textes sur les consoles.
--- Sly DC ---
Avatar de l’utilisateur
maleger
Messages : 45
Inscription : 08 oct. 2010, 16:47
Localisation : iMusée
Contact :

photos

Messagepar maleger » 22 mai 2011, 07:22

As-tu déjà pensé mettre ta collection de photos en ligne ?
Marc-André Léger

===============

Chargé de cours, Université de Sherbrooke

Professor, Champlain College

Conservateur du iMusée
Avatar de l’utilisateur
Abbacadabra
Modérateur
Modérateur
Messages : 1220
Inscription : 15 mai 2011, 13:26
Localisation : Châteauguay
Contact :

Re: affiches

Messagepar Abbacadabra » 22 mai 2011, 16:45

maleger a écrit :Voici ce que je propose de garder pour les premières affiches, sur la base de ce que tu as mis ce matin. Il faut absolument que ce soit court pour aller en gros sur des affiches de 24x36. Je vais t'envoyer une version montée avec les photos et les graphiques.


La préhistoire des consoles de jeu
----------------------------------------
La préhistoire des jeux vidéo débute vers 1942 avec la création du jeu Nim par Raymond Redheffer au MIT (Boston). Une suite d'événements ont ensuite pavé la voie à ce qui est aujourd'hui l'industrie du jeu vidéo. Cette histoire inclut aussi des jeux sur ordinateurs et des jeux utilisant des appareils dédiés utilisés dans les salles d'arcades. Ceux-ci devinrent éventuellement des consoles de jeux vidéo.


Sur une affiche séparée:

Grands événements de 1942 à 1972
--------------------------------------------------------

En 1948, Raymond Redheffer du MIT publie un article en 1948, comment jouer le jeu "Nim". Ce jeu fut créé entre
1941 et 1942.

1947 - Thomas T. Goldsmith Jr. et Estle Ray Mann eurent l'idée de créer un jeu électronique inspiré des écrans de radar de la Deuxième Guerre mondiale. Ils ont connecté un tube à rayons cathodiques à un oscilloscope avec des potentiomètres qui contrôlent les trajectoires des missiles avec des écrans de plastiques qui donnaient comme effet un jeu de missile. L'invention fut baptisée "CRT Amusement Device" (Appareil d'Amusement TRC).

1951 - Ralph H. Baer a eu l'idée d'un jeu vidéo sur une télé quand il travaillait à la compagnie Loral, mais l'idée fut mise aux oubliettes quand son patron qualifia l'idée de ridicule.

Aussi, en 1951 et 1952, 4 jeux d'ordinateurs voient le jour: "Draught" (Dames), "Nimrod", "Échec" et "OXO" sur des
ordinateurs d'universités ou de compagnies privées.

1958 - William A. Higinbotham développe un jeu de tennis appelé "Tennis for 2" qui se jouait sur un
oscilloscope par le visiteurs du Laboratoire National de Brookheaven à New York.

1959 à 1961 - De nouveaux jeux d'ordinateurs font leurs apparitions: "Mouse in a Maze" et "Tic-Tac-Toe" au MIT.

1962 - Martin Graetz, Steve Russell et Wayne Wiitanen créent le jeu "Spacewar!" sur un ordinateur DEC PDP-1 au MIT.

1966 - Ralph H. Baer reprend l'idée qu'il a eue en 1951. Avec l'aide de Bob Tremblay, ils ont fabriqué le premier prototype. L'appareil, qui avait 4 tubes à vide et un générateur d'enlignement, fut finalisé le 10 décembre 1966.

1967 - Ralph H. Baer et Bill Harrison fabriquaient 2 autres prototypes dont un fusil pour des jeux de tirs. Plus tard,
Bill Rusch rejoint le duo et proposa une balle dans le jeu, la "TV Tennis" était née!

1968 et 1969 - Ralph H. Baer et Bill Harrison (Bill Rusch a quitté le duo) continuent à améliorer les prototypes
jusqu'au septième prototype, appelé le "Brown Box" dont ce prototype fut l'inspiration de la
toute première console: la Magnavox Odyssey.

1969 - Ken Thompson écrit un programme sur un système Multics et après porté en Fortran pour un système GECOS et encore porté par lui-même et Dennis Ritchie sur un PDP-7. Le programme-jeu "Space Travel" a finalement grandi pour devenir le système d'opération "Unix".

1971 - Bill Pitts et Hugh Tuck développent la première machine arcade "Galaxy Game" à l'Université de Stanford en utilisant un ordinateur DEC PDP-11/20. Un seul appareil fut construit.

1971 - Deux mois après "Galaxy Game", le jeu "Computer Space" par Nolan Bushnell et Ted Dabney fit son apparition. Ceci est la première arcade à être commercialisée.



1re Génération
-------------------------------------------

La première génération de consoles de jeux vidéo débuta en 1972, avec la sortie de la Magnavox Odyssey. Elle se termina en 1977.

Après la sortie de la "Magnavox Odyssey", Nolan Bushnell engage Al Alcorn et lui demande de lui construire un jeu. Il en résulta "Pong". Ce jeu fut un succès et donna naissance à l'industrie des jeux vidéo.

En 1975, Sears demanda à Atari de produire une console de jeux vidéo pour la maison. Atari a eu certains déboires, mais effectua le travail avant Noël 1975. Ce fut un immense succès. Les clients attendaient en ligne plus de deux heures pour acheter une console.

Dès lors, plusieurs compagnies, telles que Coleco, Roberts, APF, et d'autres, se mirent à fabriquer leur propre console "Pong". General Instrument a produit un microprocesseur avec 6 jeux similaires à "Pong". En 2 ans, les clients se sont blasés des jeux de type "Pong". Les fabricants de consoles ont graduellement délaissé le marché dû au succès des consoles programmables, utilisant le microprocesseur.

=================================


2e Génération:
================
La deuxième génération de consoles de jeux vidéo, l'ère des microprocesseurs pré 8-Bit, a commencé en 1976 avec la sortie de la Fairchild Channel F. Elle se termina en 1983.

En août 1976, la Fairchild Channel F fut la première console programmable à cartouches interchangeables. Elle utilisait un microprocesseur Fairchild F8 et des cartouches munies de ROM. Ce produit fut suivi en 1977 de la RCA Studio II et de la Bally Professional Arcade. L'Atari 2600 VCS (Video Computer System) fut la quatrième console de cette génération mise en marché. Elle se démarque par son succès commercial et le nombre de jeux disponibles. Elle fut suivie par de nombreux produits.

L'âge d'or des consoles de 2e génération fut 1982 alors que six consoles furent produites: la V-Tech Creativision (Europe, Afrique et Australie), la Coleco Colecovision (la console "Arcade-Maison" par excellence), la Emerson Arcadia 2001, la GCE Vectrex (la seule console à posséder son propre écran et à jeux vectoriels), l'Atari 5200 (le successeur de l'Atari 2600) et la Entex Adventurevision (console électronique à miroir pivotant comme écran).

Ce fut ensuite le déclin, le krach, en 1983, alors qu'aucune console ne vit le jour en Amérique du Nord. Il y eut quelques produits lancés en Europe (Hanimex HMG-7900 et Philips Videopac+ G7400) et au Japon (Nichibutsu My Vision et Sega SG-1000.

==================================

3e Génération:
================
La troisième génération de consoles de jeux vidéo a commencé en 1983, avec la sortie de la Nintendo Family Computer au Japon, mieux connue ici sous l'appellation Nintendo N.E.S. Dès lors, les États-Unis perdirent le leadership au profit du Japon. La Famicom, ou FAMIly COMputer, fit un ravage avec des microprocesseurs de sons et vidéo plus performants.

La Famicom allait dominer le marché japonais avec sa puissance dans les graphiques, son lecteur de disquettes (Family Disk System) et un robot. Bien que d'autres consoles virent le jour au Japon, telles que la Casio PV-1000, la Gakken TV-Boy Compact Vision et la Tomy Pyuuta Jr, elles ont rapidement disparu à cause du succès de la Famicom.

Le retour des consoles en Amérique du Nord se fit en 1985. Après le succès de la Famicom au Japon, la compagnie Nintendo vise le marché nord-américain avec la sortie de la Nintendo Entertaintment System (N.E.S.). Aussi, la RDI Halcyon fut mise sur le marché. Cette console lit des disques laser comme l'arcade "Dragon's Lair". Au Japon, c'est la Sega Mark III qui fait son apparition (mieux connue sous le nom de Sega Master System). En 1986, Atari revient avec l'Atari 7800, compatible avec les jeux Atari 2600, et Sega lance la "Master System" (SMS).

Lors de la 3e génération, des consoles portables ont vu le jour: La Nintendo Game Boy, l'Atari Lynx, la Sega Game Gear et quelques autres. Cette génération s'est terminée avec la sortie du processeur 16-Bit, beaucoup plus performant.


Coucou, j'ai vu quelques fautes ici et là (corrigées en gras dans les textes ci-haut), alors je préfère me rendre utile en vous en avisant! :) J'espère qu'il n'est pas trop tard.

Revenir vers « Réunions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités