REVIEWS de mes jeux RÉTRO !!

Dans cette section, discutez de tout ce qui touche les jeux rétro sur console! Des Pong au N64 incluant les vieilles consoles portables.

Modérateurs : sniperCCJVQ, Lady Jaye, Eric St-Cyr, Phénix, symbios, newcoleco, slydc

Avatar de l’utilisateur
Blacknight
Collectionneur compulsif !!
Messages : 1485
Inscription : 05 oct. 2012, 20:56
Localisation : Hérouxtyville

Messagepar Blacknight » 22 févr. 2013, 17:39

DIRGE OF CERBERUS : FINAL FANTASY VII (PS2)

Image

Ce jeu m’a beaucoup surpris. De mes souvenirs à l’époque de sa sortie, j’avais complètement détesté ce jeu. Le point négatif le plus culminant était que je détestais les contrôles de ce jeu. Pourtant, ce ne fut pas le cas cette fois-ci. Peut-être qu’à l’époque, j’avais peut-être joué dans les configurations de la manette sans le savoir ou peu importe. Aussi, du fait que celui-ci n’était pas vraiment un RPG, mais plutôt un shooter. Je m’y attendais à l’époque, mais j’avais peut-être trop d’attentes face à ce jeu tout comme les autres fans ‘fini’ de Final Fantasy VII.

Image

Maintenant que j’y ai rejoué, quel est mon verdict face à ce jeu aujourd’hui? Vous allez le découvrir… Mais tout d’abord, une petite description de l’histoire :

Dirge of Cerberus se déroule 3 ans après les événement de Final Fantasy VII après la ‘mort’ de Sephiroth grâce au courage des membres de Cloud, Tifa, Barret, Cid, Cait Sith, Red XIII (Nanaki) Yuffie et bien sur Vincent Valentine. L’histoire débute alors qu’un groupe nommé Deepground sème la terreur dans plusieurs villes et villages. Vincent Valentine, ex-membre de la troupe des Turks engagé par Shinra il y a très longtemps de cela, décide de foncer à l’attaque et de découvrir ce qu’il se passe. Grâce à l’aide de Reeve, fondateur du groupe WRO, Vincent découvrira certaines parties de son passé. Il rencontrera aussi une scientifique du nom de Shalua qui l’aidera à connaître la fameuse troupe chaotique de Deepground.

Image

Le jeu débute avec une TRÈS BELLE cinématique nous montrant une petite scène de la mort de Hojo (scientifique et père biologique de Sephiroth). On voit ici que SquareEnix on mit toute la gomme pour la qualité graphique tout a fait incroyable de ce jeu. Je tiens à préciser que pour ceux n’ayant jamais joué au classique RPG de Final Fantasy VII sur PSOne vont être amèrement perdu! Beaucoup de parties de l’histoire, les personnages et la suite des événements ont trop de référence à FFVII.

Côté gameplay, on s’embarque dans quelque chose de tout à fait nouveau pour un jeu de la catégorie des Final Fantasy : un 3rd-Person-Shooter-RPG. Le côté shooter : on avance, on saute, on esquive des attaques, on tire sur tout ce qui bouge. Le côté RPG de tout ça : on ramasse de l’argent et on se paie des upgrades pour notre arme et à la fin de chaque chapitre on décide de transformer nos points de récompense en EXP ou bien en argent GIL.

Image

L’amélioration des armes est vraiment très bien faite et amusante. Dépendamment des pièces que l’on achète, on peut se concentrer à amélioré soit la force d’attaque de notre arme (pour des points de dommage plus fort), la porté de tire (pour que les balles puissent aller plus loin), la précision de tir (pour une plus grande chance d’obtenir un ‘critical-hit’) et on peut aussi s’équiper de Materia pour augmenter notre défense et autre points d’améliorations que je viens de mentionné.

Image

Comme je l’ai mentionné plus haut, les graphiques de ce jeu sont vraiment très jolie! Le jeu est fluide, pas de ralentissement constante et le design des personnages sont vraiment réussi. Pour ce qui est de la musique, il n’y a malheureusement pas beaucoup de trame sonore empruntée à l’original jeu de FFVII, mais ce n’est pas grave. Le jeu s’en tire très bien avec ses propres pièces musicales… Pour les contrôles, j’ai trouvé que celui-ci fonctionnait à merveille! Nous pouvons configurer le jeu comme bon nous semble pour les contrôles, mais ceux de base étaient très bien pour moi. Rien à dire!

Image

Une chose m’a un peu déçu : l’intelligence des ennemis soldats est vraiment absentes. Ils se braquent devant vous comme des cons et ils tirent! C’est tout! Ils ne se cachent pas, n’appellent pas de renfort, et même certains foncent carrément sur vous avec leur fusil. Ceux équipé d’épée je peux comprendre, mais un fusil ou une mitraillette, reste cacher et tire bon sang, ahah! Aussi, les niveaux du jeu deviennent moins intéressant rendu à la moitié du jeu, plus précisément lorsque l’on retourne à l’usine de Mako Reactor de Midgar. Les décors sont fades, répétitifs, on tire et c’est tout. Alors qu’au début du jeu c’était plus motivant car on voyage de villes en villes en protégeant certains citoyens et membres des WRO. Mais bon, rien n’est parfait.

Image

Sur une note personnelle, ce jeu aurait dû s’appeler : ‘Dirge of Cerberus : Vincent Valentine Story’. Nous incarnons seulement Vincent Valentine et aucun autre membre de la troupe de FFVII… Bon, il y a un petit chapitre consacré à Cait Sith, mais il ne vaut même pas la peine d’être parlé et Yuffie vient UN PEU nous aidé, mais bof... Il y a aussi quelques scènes en CGI qui nous montre Tifa, Barret et Cloud en action mais rien de plus. Quelques fois (très rarement), ceux-ci appelle Vincent sur son cellulaire pour lui parler mais c’est tout. J’ai vraiment adoré les membres de la troupe de Deepground dont Azul, l’homme fort, Rosso, la folle psychotique meurtrière et Nero, le manipulateur d’esprits noir. Leur chef suprême, Weiss, sans dévoiler de punch, est un peu du style de Sephiroth armé de 2 katanas ‘gun-blade’ et tout à fait bas-ass! Mais je n’en dis pas plus, car son existence est un gros punch du jeu.

Image

Somme toute, j’ai passé des moments agréables à jouer à ce jeu, sans être un chef-d’œuvre monumental. Si ce n’était pas des niveaux endormant de Midgar et du A.I. des soldats ennemis, les 10 heures que j’ai consacré à ce jeu aurait été d’avantages supérieur! Mais bon, rien n’est parfait, mais ceci est un excellent jeu pour tous les fans de Final Fantasy VII, il vaut la peine d’être essayé! 7.5/10
Dernière édition par Blacknight le 13 déc. 2014, 14:54, édité 1 fois.
Collectionneur compulsif !!!
Avatar de l’utilisateur
Blacknight
Collectionneur compulsif !!
Messages : 1485
Inscription : 05 oct. 2012, 20:56
Localisation : Hérouxtyville

Messagepar Blacknight » 06 avr. 2013, 15:35

MEGAMAN : THE WILY WARS (Sega Genesis)

Image

J’ai réussi à mettre la main sur cette cassette ‘hacker’ de Sega Genesis avec traduction en anglais et avec les sauvegardes fonctionnelles. Megaman : The Wily Wars n’est jamais parue en Amérique et je me demande bien pourquoi…

Ce petit bijou reprend les jeux de Megaman 1 2 et 3 qui étaient offert sur NES ainsi qu’un jeu bonus une fois les 3 jeux terminés. Bon… Par quoi commencer…

Image

Un point fort important ; l’amélioration graphique qui passe du 8-Bits au 16-Bits. Sur ce point, je n’ai absolument rien à dire de négatif, tout est très beaux. Les décors, l’animation de Megaman, l’animation des ennemis et des robots-boss, les menus, tout est superbes! Les couleurs sont encore plus vives et intéressante que la version NES qui se limitait à seulement une palette de 64 couleurs. Certains niveaux se sont fait rajouter certains plans arrière de décor qui rehausse grandement la qualité des niveaux. Donc, point de vue graphique : un gros BRAVO et WOW!!!

Image

Un autre point important ; la musique! Qui ne se souvient pas de la fameuse musique d’intro et du premier niveau du château du Dr.Wily de Megaman 2? Ou bien le thème des robots-boss de Megaman 3? La console NES avait atteint une grande qualité musicale avec seulement une puissance de 8-Bits tout aussi mémorable… Qu’en est-il de la version 16-Bits et de la fameuse qualité de musique que nous offre d’habitude le Sega Genesis? Je dois avouer que Capcom s’en sont bien tiré. Certes, pour moi la meilleur version musical des jeux Megaman restera toujours la qualité 8-Bits du NES dans mon cœur, mais la version Sega Genesis ne nous offres pas de trames musicales où l’on souhaiterait fermer le son de notre téléviseur ou bien de se dire : ‘OUASH! Cette toune-là est vraiment poche et mal faite’. Jamais une seule fois je me suis dis cela. Ce qui est un très bon signe. Somme toute, il faut l’écouter pour noter un jugement crucial sur la qualité sonore de la musique et pour moi, j’ai bien aimé le résultat!

Image

Aussi, les contrôles demeure très, très bien! Je n’ai jamais eu de ‘cheap-death’ dû à des contrôles merdique. Si je mourrais, c’était de ma propre faute, héhé.

Image

Pour ce qui est des questionnements de chacun d’entre vous, le jeu reprends les 3 premiers opus de la version NES sans AUCUN changement majeur dans le contenu de chacun des jeux, c'est-à-dire ; les boss-robot ont le même look, les mêmes tactiques d’attaques, les niveaux sont pareils, la musiques remixé est semblable, etc… Aucune scènes vidéos supplémentaire, aucun dialogue de changer. Les 3 jeux restent fidèles à la version NES.

Image

Par contre, rien n’est parfait et j’y ai noté quelques petites différences qui ont fait changer ma façon habituelle de jouer au 3 premiers Megaman que j’ai tant joué et rejoué à maintes reprises dans ma tendre enfance.

Image

La physique du jeu est très différente des versions NES. Par exemple, il y a des ralentissements très remarquables lorsqu’il y a beaucoup d’ennemis ou d’animations en même temps sur l’écran. Par exemple, lors du combat contre Cutman, c’était d’un ralentissement tellement élevé que cela m’a facilité le combat. Pareil pour Elecman ; je me souviens que sur la version NES, il était TRÈS difficile à combattre dû à ses projectiles électrique qui se déplaçait à très grande vitesse. Ce fut la même chose contre le combat de Quickman qui ne portait plus vraiment son nom pour quelque chose, contre le combat du Yellow Devil dans Megaman 1 et 3, le fameux Dragon dans Megaman 2, les clones de Megaman dans Megaman 3, et j’en passe…

Image

Aussi, certaines plates-formes qui sont censé tomber lorsque Megaman y pose le pied prennent plus de temps avant de tomber que sur la version NES. Par exemple, dans le niveau de Bubbleman dans Megaman 2, les plates-formes-rouges au début du niveau prenaient au moins une bonne seconde avant de tomber une fois le pieds mis dessus. Dans la version NES, une demi-seconde et vous êtes cuit si vous restez dessus. Chose semblable dans le château de Wily dans Megaman 3 où il y a des plates-formes rouges qui se cassent en 2 lors du contact sur ceux-ci.

Tous ces petits défauts semblent très négatifs, mais pour moi, j’ai trouvé que ça facilitait le jeu plutôt que de le nuire, héhé…

Comme bonus majeur, lorsque nous terminons les 3 jeux de Megaman, on nous offre la chance de jouer à un tout nouveau jeux exclusif sur Sega Genesis : ‘Wily Tower’. Ce jeu nous offre le choix de combattre 3 nouveaux robots tout à fait originaux créé par le méchant Dr. Albert Wily dont : Buster Rod God, Hyper Storm Hog et Mega Water Sponge… Curieusement, le nom de ces robots ne se termine pas par le classique ‘man’ et ceux-ci ressemblent plus à des noms de robot Maverick dans la série Megaman X.

Image

Chacun possèdent leur propre niveau à eux ainsi que leur pièce musicale originale. Avant de partir dans un de ces niveaux, on nous offre le choix de s’équiper de 8 armes sur 22 que nous avons acquis dans les jeux de Megaman 1, 2 et 3! Ce qui est une belle petite touche originale que j’ai fort aimé!

Image

Une fois les 3 robots-masters éliminés, on peut aller dans le nouveaux château du Dr. Wily contenant 4 niveaux et boss-battle originaux! Une fois terminé, une nouvelle fin s’offre à nous.

Image

Pour conclure, j’ai été TRÈS satisfait de mon expérience avec Megaman : The Wily Wars sur Sega Genesis. Une très belle addition à ma collection de jeux vidéo et sur une note personnelle pour 3 jeux Megaman bien remixé + un jeu bonus assez long dans une seule cartouche Sega Genesis, le jeu se mérite un 9/10.
Dernière édition par Blacknight le 13 déc. 2014, 14:53, édité 1 fois.
Collectionneur compulsif !!!
Avatar de l’utilisateur
BrYaN55
Gros Gamer Sale
Gros Gamer Sale
Messages : 4167
Inscription : 27 oct. 2004, 16:46
Localisation : Temple of Xian
Contact :

Messagepar BrYaN55 » 10 avr. 2013, 22:45

Mega Man Wily Warr a été sur le Sega Channel pendant un certain temps, mais je ne connais personne qui avait ça dans mon coin.

Moi aussi j'ai trouvé que la mécanique de jeu était quelque peu différente. Mais j'aime beaucoup la présentation graphique. À la limite, j'aurais aimé que Mega Man 7 ressemble un peu à ça. C'est 16 Bit mais tout en conservant le charme de la série.

J'ai justement fini Mega Man 1 tantôt, drôle de coïncidence.
Avatar de l’utilisateur
Blacknight
Collectionneur compulsif !!
Messages : 1485
Inscription : 05 oct. 2012, 20:56
Localisation : Hérouxtyville

Messagepar Blacknight » 10 avr. 2013, 22:58

BrYaN55 a écrit :Mega Man Wily Warr a été sur le Sega Channel pendant un certain temps, mais je ne connais personne qui avait ça dans mon coin.

Moi aussi j'ai trouvé que la mécanique de jeu était quelque peu différente. Mais j'aime beaucoup la présentation graphique. À la limite, j'aurais aimé que Mega Man 7 ressemble un peu à ça. C'est 16 Bit mais tout en conservant le charme de la série.

J'ai justement fini Mega Man 1 tantôt, drôle de coïncidence.


T'as terminé Megaman 1 sur NES ou bien dans Wily Wars? :P
Collectionneur compulsif !!!
Avatar de l’utilisateur
Blacknight
Collectionneur compulsif !!
Messages : 1485
Inscription : 05 oct. 2012, 20:56
Localisation : Hérouxtyville

Messagepar Blacknight » 13 mai 2013, 01:13

MEGAMAN 7 (Super Nintendo)

Image

Ce fut une semaine de fou de jeux rétros de ma série culte favorite : MEGAMAN ! Après avoir fait la critique de Megaman X4 et de Megaman & Bass sur WonderSwan il y a de cela bien longtemps, j’ai eu le goût de continuer les plus récentes aventures de mon petit robot bleu favori et je commence par Megaman 7 sur SNES.

Ce jeu fut sévèrement critiqué avec des revues très mitigées à l’époque. Certains lui reprochait d’être trop coloré, enfantin, ne respectait pas le style et n’aimait pas le transfert du Nintendo 8-Bits en 16-Bits tandis que d’autres aimaient bien l’action, la musique, l’histoire et les graphiques de celui-ci. Pour ma part, je suis de ceux qui ont adoré ce jeu.

Image

Tout d’abord, ce 7ième opus de Megaman nous explique la fuite du Dr. Wily de sa prison grâce à des robots qu’il avait conçu au cas où cette situation se produirait. Cet épisode nous présente aussi pour la première fois Bass, qui deviendra plus tard le pire rival et nemesis de Megaman créé par le Dr.Wily lui-même.

Image

Le jeu débute avec une belle petite intro qui nous montre le Dr. Wily entrain de nous narguer lors de sa fuite de la prison. À la fin du niveau, Bass nous met au défi de le battre, mais tout cela est une mise en scène pour que celui-ci test notre compétence de combat. Ensuite, on se doit d’affronter seulement 4 robots ennemis que le Dr.Wily avait créés pour sa fuite de la prison. Après les avoir battu, l’histoire se poursuit et l’on doit affronter 4 autres robots ennemis pour ensuite aller donner une bonne leçon à ce foutu Wily dans son nouveau château! Le classique quoi, mais ô amusant!

Image

Pour commencer, j’ai personnellement adoré l’univers coloré de Megaman 7. Comparé aux versions 8-Bits à l’époque, lorsque j’ai vue le style 16-Bits j’étais totalement sur le cul si je puis m’exprimer ainsi. Aujourd’hui, je trouve encore les graphiques tout à fait sublimes! Beau travail de la part de Capcom! Megaman est très bien détaillé et fait très anime japonais. Le design des robots ennemis est très réussi et intéressant. Vous aurez à combattre :

Freeze Man, Junk Man, Burst Man, Cloud Man, Spring Man, Slash Man, Shade Man et Turbo Man.

Image

J’ai adoré le look de Turbo Man et le style de Spring Man et Cloud Man était assez comique. Ils sont tous assez difficile à combattre et comme à l’habitude de tous les jeux Megaman, chacun de ses robots sont faibles contre l’arme d’un autre robot que Megaman utilise.

Les contrôles répondent parfaitement bien, aucun problème de ce côté-là. Lorsque nous avons plusieurs armes dans notre inventaire, plus besoin de toujours faire la touche pause de notre manette et de sélectionner l’arme voulue dans un menu comme c’était le cas dans les version NES. Maintenant, on a accès aux boutons ‘L’ et ‘R’ pour immédiatement sélectionner une arme différente.

Pour ce qui est de la musique, alors là, chapeau! J’ai adoré toutes les trames sonores du jeu! Divertissant, bien orchestré, colle bien à chacun du style de chacun des niveaux et il y a même un code secret pour changer la musique du niveau de Shade Man en celui du jeu de Ghouls ‘N Ghosts.

Image

Parlant de secret, ce jeu en contient une bonne petite quantité. Mis à part le code pour changer de musique, on a la possibilité de se battre contre notre frère Protoman si on le rencontre à des moments précis du jeu. Une fois celui-ci battu, on hérite de son bouclier pour se protéger des projectiles ennemis!

Image

Il y a aussi l’introduction de la boutique de Auto, un robot créé par le Dr. Light, qui nous vends plusieurs pièces pour améliorer nos compétences en échange de pièces de boulons. Si l’on trouve une pièce de boulon spéciale caché dans un niveau, Auto nous permet d’acheter encore plus d’items différents de son magasin. Finalement, lorsque le jeu est terminé, on nous donne un code pour avoir accès à un mode de combat Megaman VS Bass.

Image

Megaman revient en force avec le retour de son armure qu’il avait acquis lors de Megaman 6 : le Super Adapter (ou comme je le surnomme, le Rush-Jetpack). Celui-ci permet à Megaman et son ami canin, Rush, de fusionner et de créer une armure qui lui permet de lancer son poing et de voler pendant un court instant. Malheureusement, Bass réussira à voler cette technologie et lui aussi pourra fusionner avec son tigre robot, Treble. L’introduction de Bass dans la série m’a beaucoup plu. Enfin un autre ennemi à combattre autre que le méchant Dr. Albert Wily. Bass est un robot tenace, têtue et vraiment arrogant.

Image

La fin du jeu m’a énormément surpris lorsque Megaman tente d’éliminer le Dr.Wily au lieu de le capturer et de l’envoyer pour une seconde fois derrière les barreaux.

Image

Pour conclure, étant un grand fan de Megaman, je ne comprendrai JAMAIS à 100% les plusieurs critiques négatives donné sur ce jeu ; l’histoire est simple, cheesy et classique d’un jeu Megaman, les personnages ont plus de personnalité, l’action et les commandes sont excellent, la qualité de la musique surpasse les versions 8-Bits, etc. Pour moi, ce jeu mérite un bon 9/10 car chaque fois que je complète ce jeu, il me procure toujours autant de plaisir à y jouer!
Dernière édition par Blacknight le 13 déc. 2014, 14:53, édité 1 fois.
Collectionneur compulsif !!!
Avatar de l’utilisateur
Blacknight
Collectionneur compulsif !!
Messages : 1485
Inscription : 05 oct. 2012, 20:56
Localisation : Hérouxtyville

Messagepar Blacknight » 13 mai 2013, 11:09

MEGAMAN 8 (PSOne)

Image

Voici le 8ième opus de ma série culte favorite. Cette fois-ci, Megaman 8 offert sur PSOne, et aussi sur Sega Saturn, a fait un autre bond en avant avec la capacité de mettre le jeu sur CD en y ajoutant des scènes d’animation, de la musique de qualité CD et avec plusieurs voix ajoutés au jeu. Cela en fait-il un bon jeu avec tous ses ajouts? Voici ce que j’en pense…

Image

Tout d’abord, le jeu débute avec une belle petite intro nostalgique en anime japonais nous montrant Megaman entrain de combattre les ennemis robots d’autres fois dans les anciens jeux de la série tel que Quick Man, Pharaoh Man, Charge Man, Shade Man, etc. L’animation des scènes animées est OKAY, mais aurait pu être mieux (si on compare la qualité d’animation et de dessin à ceux de Megaman X4).

Image

Lorsque nous débutons la partie, on nous présente l’histoire du jeu ; deux robots mènent un combat dans l’espace. À la fin du combat, ceux-ci se foncent dessus et tombent inconscient pour se retrouver dans l’atmosphère de la planète Terre. Entre-temps, Megaman & Bass se querellent à cause de l’entêtement de Bass à vouloir battre Megaman pour lui prouver qu’il est le robot le plus fort jamais créé. Une fois le combat terminé, le Dr.Light contacte Megaman qu’un étrange météore est tombé sur Terre sur une île inconnu et lui demande d’aller voir. Mais ô malheur, le météore en question sont les deux robots qui se battaient dans l’espace et le Dr.Wily arrive par hasard pour s’emparer de l’un des deux robots. Plus tard, on découvrira que l’un des robots s’appelle DUO et qu’il est en mission pour détruire le ‘Evil Energy’ qui résidait à l’intérieur de l’autre robot contre qui il se battait. Cette ‘Evil Energy’ à le don de transformer tout ceux qui y touchent, en être diabolique! Comme si le Dr.Wily en avait vraiment besoin, héhé. Donc, c’est à Megaman et Duo d’arrêter le méchant Dr.Albert Wily avec son plan diabolique de prendre le contrôle du ‘Evil Energy’.Comme à l’habitude des jeux Megaman, l’histoire est cheesy, simple mais efficace.

Image

Le jeu possède de très beaux graphiques, très, très coloré et peut-être même un peu trop si l’on compare ceux-ci aux graphiques de Megaman 7 offert sur SNES, mais VRAIMENT très coloré. Le ciel est bleu ultra-clair, la gazon flash le vert en pleine figure, le premier boss est un crabe robot géant rose-flash, etc. Vous voyez le genre? Mais cela ne m’empêche pas d’apprécier le jeu quand même, il m’en faut beaucoup plus pour me décourager à jouer à un jeu Megaman, haha. L’animation des personnages sont très bien fait, un peu comme ceux de la version SNES mais avec une petite coche au dessus niveau qualité, juste une toute petite coche. Les ennemis robots à combattre sont assez intéressants et vous aurez à vous battre contre :

Tengu Man, Astro Man, Sword Man, Clown Man, Search Man, Frost Man, Grenade Man et Aqua Man.

Image

Toutefois, on apprends à la fin du jeu, lors du générique, que tous les Robots Masters ont été créer suite à un petit concours organisé par Capcom pour que plusieurs fans envoient leur dessin de leur propre création de robot ennemi dont Megaman devra combattre. Ce que j’ai trouvé pas mal cool de leur part.

Image

Je tiens à dire aussi que chacun des robots sont très intéressant à combattre, mais un peu plus facile que les précédentes aventures de notre robot en armure bleu. Aussi, ceux-ci possèdent un peu plus de personnalité avec du voice-acting pour chacun d’eux! Grenade Man est un espèce de fou furieux qui adore la douleur tel un sado-masochiste, Tengu Man qui agi comme un petit adolescent qui se trouve cool, Astro Man qui est un genre de peureux, etc.

Image

Parlant de voice-acting, maintenant je me lance dans les points négatifs du jeu… Les voix sont tout à fait horribles! Le doublage est vraiment pitoyable, comme on est habitué avec les anciens jeux de Capcom (le premier jeu qui me vient en tête est le classique Resident Evil). Megaman à une voix de petite fille qui peut en déranger plusieurs! Certes, je peux comprendre mais celui-ci est un robot GARÇON, donc, je m’y suis habitué. Bass est assez bien doublé, ainsi que le Dr.Wily et Protoman. Par contre, le plus horrible est le Dr.Thomas Light! Bordel! On entends absolument rien de ce qu’il dit! On dirait que sa barbe est à moitié dans sa bouche et qu’il a oublié de mettre son dentier! Plusieurs disent que sa voix est semblable à celle de Elmer Fudd dans les versions anglophones des dessins animés des Looney Tunes, héhé. Pour ce qui est de Duo, on dirait qu’il lit toujours un texte, ça pas d’allure…

Image

Aussi, il faut parler de la musique… Elle est très bien orchestré, la qualité sonore CD est là, mais le problème est le rythme. Les trames sonores sont trop joyeuses, ‘happy-happy-joy-joy’, et très ordinaire… Megaman 8 cible particulièrement les jeunes enfants et laisse un peu tomber la nostalgie de notre jeunesse lorsque nous jouions aux précédents Megaman sur NES. C’est ce que j’ai ressenti lorsque j’ai joué à ce jeu à l’époque du PSOne et c’est encore le cas aujourd’hui. Tous les niveaux sont accompagné de trame sonore très légère et ça casse un peu le ‘beat’ de ce que l’on connaissait des excellentes trames musicales des jeux Megaman.

Image

Parlant des niveaux, un autre point négatif ; je ne les ai pas trouvé très amusants. Certes, il y a de la diversité comme le niveau de Tengu Man où l’on vole dans le ciel sur le dos de notre chien Rush et le niveau de Frost Man où l’on fait de la planche à neige à très grande vitesse. C’est amusant, oui, mais pas extraordinaire. Je dois aussi parler du niveau de Astro Man qui n’est qu’un foutu labyrinthe moche et très monotone et le niveau de Sword Man qui peut paraître intéressant avec ses choix de chemins différents, son style Aztec, mais qui brise le beat d’action du jeu en essayant d’imiter les explorations comme un jeu de Tomb Raider (vous allez comprendre si vous y jouez).

Image

Mais en fin de compte, les points positifs peuvent se résumé à ceci selon moi ; c’est bien amusant de pouvoir revoir tout nos personnages que l’on connaît en scènes animés dans cet épisodes de Megaman et que ceux-ci viennent nous aider quelque fois lors de nos mission. Le magasin de Auto est de retour et son aide est toujours aussi précieuse. L’histoire semble être un épisode de Megaman tout à fait à part des autres, mais efficace. Les contrôles répondent très bien, les graphiques sont jolies mais un peu trop coloré et les ennemis robot sont intéressant avec plus de personnalités. Par contre, le tout est un peu ruiné avec une difficulté assez basse, du voice-acting affreux, des niveaux un peu moches et sans intérêts et de la musique loin d’être mémorable…

Image

Somme toute, j’ai quand même bien aimé jouer à Megaman 8, mais disons qu’il est très loin d’être mon Megaman favoris. Par contre, tous bons fans de cette série se doivent absolument d’y jouer. Je lui donne une note de 7/10.
Dernière édition par Blacknight le 13 déc. 2014, 14:52, édité 1 fois.
Collectionneur compulsif !!!
Avatar de l’utilisateur
Blacknight
Collectionneur compulsif !!
Messages : 1485
Inscription : 05 oct. 2012, 20:56
Localisation : Hérouxtyville

Messagepar Blacknight » 13 mai 2013, 13:34

MEGAMAN & BASS (Super Nintendo)

Image

Bon, j’en viens à la pièce de résistance : Megaman & Bass sur SNES! Premièrement, ce jeu n’est jamais sorti ici en Amérique du Nord et je me demande franchement pourquoi… On a eu droit à la sortie de ce jeu en 2000 sur Gameboy Advance et le jeu était presque fidèle à 100% à la version SNES mis a part un peu de changement dans la sonorité des effets spéciaux, des trames musicaux et des graphiques UN PEU plus de basses qualité de ceux de la version SNES. Somme toute, c’était une belle version, mais cette fois-ci, je parle de la véritable version du Super Nintendo.

Image

Je n’ai pas été le seul à être surpris et à se demander pourquoi cette version de Megaman est sortie sur console SNES après Megaman 8, qui lui était offert en version CD sur PSOne. La seule et simple réponse que j’ai pu trouver à cette question est que lors de la sorti de Megaman & Bass (Rockman & Forte) au Japon en 1998, c’était pour aider à commercialiser la toute nouvelle, et dernière console, du Super Famicom ‘Junior’. Malheureusement, le jeu ne fut pas un très grand succès vu sa sortie très tardive lors de l’approche de la fin de la survie du Super Famicom. Donc, c’est peut-être pour cette raison de faible vente que le jeu n’a jamais vu le jour par ici, en Amérique du Nord.

Dans ce jeu considéré ‘hors-série’ qu’est Megaman & Bass, un nouveau vilain fait son apparition. Il s'agit de King qui souhaite éliminer les humains pour bâtir un nouveau monde pour les robots. Megaman s'élève contre ce projet et doit récupérer tous les robots de la base de données sous forme de CD du Dr. Light avant que King ne s'en empare pour créer son propre armé de robots. Bass, l'un des robots créé par le Dr Wily et rival de Megaman, est aussi sur le coup pour prouver qu'il est meilleur que Megaman et tenter d’éliminer King pour montrer sa supériorité.

Image

Avant de commencer notre partie, on nous offre le choix de partir à l’aventure soit avec Megaman ou son rival, Bass. Selon moi, jouer avec Megaman est une sorte de Hard Mode, tandis que Bass est un Easy Mode. J’explique : les avantages de Megaman est de charger son Mega Buster pour de plus grand dommage et il peut glisser pour éviter des attaques et passer dans des couloir étroit. Pour ce qui est de Bass, il peut tiré du canon telle une mitrailleuse dans tous les sens, il peut accélérer avec un ‘dash’ et il peut exécuter un double saut. Les habiletés de Bass facilitent bien plus le jeu que de jouer avec Megaman.

ImageImage Image

Alors, pourquoi jouer avec Megaman me diriez-vous? Pour voir la mince différence d’histoire qu’il y a par rapport à Bass? Oui! Simplement pour avoir un peu plus de défi? Certes oui aussi, mais il y a autre chose dans tout ça. Si vous êtes un joueur exemplaire et que vous voulez terminer le jeu avec un score de 100%, on se doit de ramasser un total de 100 CD caché un peu partout, ici et là dans chacun des niveaux et certains CD requiert absolument les habiletés de Megaman pour les obtenir, comme on se doit d’obtenir d’autres CD à l’aide des prouesses de Bass. De plus, sur chacun des CD récupéré, on peut aller dans un menu pour observer le contenu de chacun de ses CD qui contient des informations et des images fortes amusantes à regarder de TOUS les robots des jeux Megaman existant! Que ce soit Megaman 1 à 6 offert sur NES, Megaman 1 à 5 sur Gameboy, Megaman 7 sur SNES, Megaman 8 sur PSOne et même Megaman : The Wily Wars offert seulement chez nos amis du Japon sur Sega Genesis, tous les robots y sont! Cela ajoute beaucoup de rejouabilité au jeu et ça nous incite à jouer avec les 2 protagonistes du jeu.

Image

Pour un jeu de SNES, les graphiques sont franchement très jolie! Presque de la même qualité de ceux de Megaman 8, avec de la belles couleurs, mais pas trop ‘flashy’ et moins enfantin cette fois-çi, héhé. L’animation de tous les personnages est impeccable, bien réalisé et il n’y a aucun ralentissement constant dans le jeu lorsque l’action devient très corsée. Aussi, les 8 robots masters à combattre sont très bien pensés. Vous aurez à combattre :

Tengu Man, Astro Man, Dynamo Man, Cold Man, Ground Man, Pirate Man, Burner Man et Magic Man.

Par contre, j’ai trouvé ça très paresseux de la part de Capcom de faire revenir Tengu Man et Astro Man de Megaman 8 sans aucune raison. Pourquoi? De plus, Tengu Man possède les mêmes techniques d’attaques que dans Megaman 8 ainsi qu’Astro Man. Un peu pitoyable, mais bon… Par contre, le combat contre Ground Man est assez impressionnant (surtout pour UNE tactique d’attaque qu’il utilise) et j’ai bien aimé le personnage psychotique qu’est Burner Man.

Image

Pour ce qui est de l’action, on retrouve enfin un jeu de Megaman très intéressant. Chacun des niveaux sont amusant à faire, chacun possède leur propre difficulté, pleins d’items cachés, leur propre défi et plusieurs de ceux-ci possèdent des ‘mid-level’ boss à combattre. Par contre ATTENTION, la difficulté de ce jeu peut devenir TRÈS inégale. Premièrement, certains niveaux peuvent être complété les doigts dans l’nez et après BANG!, on se retrouve à la fin de celui-ci à combattre un robot-boss très compliqué. Je vous préviens, si vous combattez un robot master sans l’arme qui le blesse le plus, vous allez avoir tout un défi devant vous contre plusieurs d’entre eux!

Image

Mais le plus difficile, incroyable, inimaginable difficulté du jeu, vous le verrez rendu 2ième niveau du château de King. Tout a fait débile!!! On se doit de se promener dans de très courts niveaux assez compliqués (mais pas trop), mais on se doit de combattre quatre, je dis bien QUATRE robots ennemis principaux l’un après l’autre sans avoir de chance de récupérer notre énergie vitale, notre énergie d’armes ni de possibilité de sauvegarde entre chacun d’eux. En plus, il n’y a aucune de ses fameuses cannettes d’énergie ‘E-Tank’ à collectionner dans ce jeu qui nous permet de nous redonner de l’énergie, alors préparez-vous à tout un défi et préparez-vous bien avant d’accéder à ce foutu 2ième niveaux du château de King qui vous fera balancer votre manette par terre. Même avec Bass comme personnage et 9 vies (le maximum que l’on peut avoir) j’y ai passé de peine et de misère…

Pour ce qui est de la musique, tout à fait incroyable! J’ai adoré le retour des trames musicales à-la qualité SNES 16-Bits. Chaque niveau possède leur trame musicale bien à eux, bien orchestré, avec du bon ‘beat’ et la musique des boss battles est tout à fait magnifique et nous plonge dans l’action. Même avec l’exclusion du voice-acting et des scènes d’animation, j’ai trouvé ce jeu bien plus amusant et intéressant que Megaman 8.

Tous les personnages sont de retour : Megaman, Bass, Dr.Light, Dr.Wily, Roll, Auto, Beat, Rush, Treble et Protoman. Seul Duo de Megaman 8 est absent, mais il doit être retourné dans l’espace pour s’occuper d’autre chose, héhé. De plus, le retour du magasin d’articles de Auto en échange de boulons trouvé un peu partout dans chacun des niveaux est de retour et est vraiment la bienvenue! Vous avez le choix d’améliorer votre personnage de toutes sorte de façon différente. Vous pouvez vous concentrer sur l’aspect défensive comme une amélioration de dégât à 50% de votre l’armure, la possibilité de ne pas reculer lorsque vous êtes frappé, etc. ou bien sur l’aspect offensive avec des projectiles qui passe au travers des murs, de plus grand dommage de la part de votre canon buster, etc. Vous pouvez même acheter une petite radio qui vous permet de communiquer avec Roll pour savoir quel est le point faible de chacun des robots masters ainsi que du nombre de CD à trouver dans chacun des niveaux.

Image

En conclusion, Megaman & Bass est un vrai petit bijou de bon jeu à collectionner dans votre librairie de jeux SNES. Certe, il faut trouver une cartouche avec traduction en anglais et compatible avec nos console NTSC, mais avec un petit peu de recherche, c’est assez facile à trouver pour un bon petit montant qui peut varier de 30 à 50$. C’est avec plaisir que je donne une note de 9.5/10 à ce chapitre de Megaman!
Dernière édition par Blacknight le 13 déc. 2014, 14:52, édité 2 fois.
Collectionneur compulsif !!!
Avatar de l’utilisateur
Disrupture
Game hoarder
Messages : 1548
Inscription : 27 nov. 2009, 07:33
Localisation : Sainte-Thérèse

Messagepar Disrupture » 13 mai 2013, 14:14

J'adore tes reviews, continue comme ça ! Je te donne un 9/10 :wink:
Avatar de l’utilisateur
NorthWestSouthWest
Banni
Banni
Messages : 742
Inscription : 11 janv. 2012, 04:28

Messagepar NorthWestSouthWest » 13 mai 2013, 14:45

Congé aujourd'hui Blacknight?
Collection NTSC N64 CIB : 37/296
Avatar de l’utilisateur
Blacknight
Collectionneur compulsif !!
Messages : 1485
Inscription : 05 oct. 2012, 20:56
Localisation : Hérouxtyville

Messagepar Blacknight » 13 mai 2013, 14:52

Ben oui... On m'a donné off vu que c'est MA FÊTE !!! :lol:

J'ai fêté hier, donc aujourd'hui, je prends ça relax! ;-)
Collectionneur compulsif !!!
Avatar de l’utilisateur
Capitaine K7
Messages : 2106
Inscription : 24 janv. 2010, 13:11
Localisation : Scrap Brain Zone
Contact :

Messagepar Capitaine K7 » 13 mai 2013, 15:08

Bonne fête dude!
Avatar de l’utilisateur
NorthWestSouthWest
Banni
Banni
Messages : 742
Inscription : 11 janv. 2012, 04:28

Messagepar NorthWestSouthWest » 13 mai 2013, 15:08

I hate you!

Ah pis bonne fête!
Collection NTSC N64 CIB : 37/296
Avatar de l’utilisateur
Disrupture
Game hoarder
Messages : 1548
Inscription : 27 nov. 2009, 07:33
Localisation : Sainte-Thérèse

Messagepar Disrupture » 13 mai 2013, 16:04

Bonne fête bro !
Avatar de l’utilisateur
Blacknight
Collectionneur compulsif !!
Messages : 1485
Inscription : 05 oct. 2012, 20:56
Localisation : Hérouxtyville

Messagepar Blacknight » 13 mai 2013, 16:18

Merci friends! :D

Alors pour ma fête, on le fait ce 'raid' à la boutique Mercado? :P
Collectionneur compulsif !!!
Avatar de l’utilisateur
Terminaslut
Messages : 1682
Inscription : 09 août 2004, 13:33
Localisation : rive-sud mtl
Contact :

Messagepar Terminaslut » 13 mai 2013, 16:29

Bonne Fête Ricky!!!! Ton cadeau devrais arriver par la poste bientot! :twisted:
Image

Revenir vers « Consoles et jeux vidéo classiques »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 10 invités